Comment créer votre podcast de marque

Comment créer votre podcast de marque

Nous vivons actuellement en France ce que les USA ont connu en 2015 : l'explosion du podcast. Si la tendance était là depuis 2017, on estime qu'il connaîtra une progression de +30% en 2020. Vous qui êtes responsable de la communication dans une entreprise, si vous vous interrogez sur le podcast de marque, cet article est fait pour vous !

C'EST QUOI UN PODCAST DE MARQUE ?

On distingue 2 types de podcasts : le replay radio vs le natif. Ce dernier, qui nous intéresse dans cet article, est un programme original, décorrélé d'une grille de radio ou de média. C'est souvent celui d'une marque qui décide de prendre la parole sur le long terme afin de tisser un lien et d'installer une complicité avec son audience. Nous n'en sommes donc qu'aux balbutiements de l'audio digital chez nous. Les premiers qui communiqueront bénéficieront d'une cote de sympathie bien plus forte que les « opportunistes » de la dernière heure. Une info à méditer.

LES 2 ÉTAPES DU PODCAST

Ce sont 3 grandes étapes : la production, la diffusion et la promotion. Si le contenu prime, sans promotion, personne n'entendra parler de vos contenus. Il est donc nécessaire de mettre l'accent dessus. Chacune de ses étapes est divisée en phases.

Pour la production :

  • Éditorial ;
  • Enregistrement ; 
  • Editing et post-production.

La diffusion sur les plateformes de podcasting 

La promotion des contenus sur les réseaux sociaux

LA PRODUCTION

1 | L'éditorial

L'éditorial répond à des questions simples mais essentielles : de quoi parlons-nous ? Qui parle et à qui ? Sous quel angle ? Comment ? Sur quel ton ? Quel format ?Toutes ces questions sont peaufinées en comité éditorial, qu'il est nécessaire d'établir au préalable. Il est composé de l'ensemble des parties-prenantes du projet chez vous + votre agence ou prestataire.

De quoi parlons-nous ?

C'est le sujet que vous allez traiter d'une manière générale, puis ceux que vous traiterez lors de chaque épisode. Un conseil : traitez de sujets en rapport avec votre entreprise et pas nécessairement à la mode. En effet, vos contenus doivent sentir l'authenticité et non le chiquet.

Qui parle et à qui ?

Qui parle ?

Un membre de votre équipe ? Un journaliste ? Un VIP ? Un comédien ? Les options qui s'offrent à vous sont nombreuses. Sachez néanmoins qu'embaucher un VIP pour présenter vos épisodes peut s'avérer onéreux. Eh oui, George Clooney coûtera toujours plus cher que Georges Cloné.

Le choix des intervenants est déterminant : mieux vaut avoir de « bons clients », qui ont la pêche plutôt que des personnalités trop lisses. Un casting est donc nécessaire au préalable. Chaque invité sera pré-interviewé par téléphone. Cela a le mérite de rassurer tout le monde et d'éliminer les intervenants lénifiants. Car oui, vous êtes là pour faire de l'audience !

A qui ?

Il s'agit de votre cœur de cible. En fonction de l'audience que vous aurez définie part âge, sexe, CSP, fonction, etc. découlera un ton de communication. Et comme vous l'aurez deviné, on ne s'adresse pas à un jeune de 20 ans comme à une audience sénior.

Quel angle ?

L'interview ? La fiction ? Le monologue ? Le reportage ? Là encore, les angles ne manquent pas. Ceci dit, la plupart des entreprises adoptent l'interview, préférant donner la parole à leurs clients et parties prenantes. A titre d'exemple, vous pouvez laisser s'exprimer vos équipes pour mettre en valeur leur travail.

Quel ton de communication ?

Spontanéité et ambiance conviviale sont souvent l'idéal. En effet, un discours ou un ton trop corporate nuirait àvotre émission. Moins vous serez corporate, plus vous réussirez à créer de la connivence avec votre audience.

Quel format ?

Du court ? Du long ? Du moyen ? En voilà une question qu'elle est bonne ! En interview, nous avons tendance à conseiller un format de 10/15 minutes. Mais pour une fiction, rien n'empêche de faire plus long. La seule chose à garder en tête : le contenu est roi. Tant que vos épisodes seront intéressants, les auditeurs resteront suspendus à leurs écouteurs. Peu importe donc la longueur de votre contenu pourvu qu'il soit de qualité !

En terme d'épisodes, nous conseillons d'installer votre émission. On oublie donc le one-shot qui serait aussi onéreux qu'inutile. Pour commencer, une série de 5 ou 6 épisodes permettra d'obtenir des résultats et de les analyser.

2 | L'enregistrement

Où ?

L'idéal est dans vos locaux, le studio mobile étant aujourd'hui monnaie courante. Cela permet de mettre les éventuels interviewés en confiance, avec l'impression de jouer à domicile.

Enregistrer en présentiel

Les interviews à distance : sans façons. En effet, s'il existe des logiciels pour enregistrer en "remote", vous serez toujours tributaire du micro d'ordinateur ou de smartphone de votre interlocuteur, de son environnement et donc du bruit potentiel. En somme, qui dit son en présentiel dit bon son. Tout simplement. Et ça compte, même si, encore une fois, le contenu est l'essentiel.

3 | L'editing, post-production et rendu

C'est la naissance du podcast. Nous le montons, réalisons le générique (musique + titre enregistré par un comédien) et vous livrons les fichiers. Les mp3 envoyés vous permettent d'écouter le rendu et de faire, le cas échéant des corrections. Une fois validés, ils peuvent être diffusés sur les plateformes. En général, nous livrons les épisodes définitifs quelques jours après enregistrement.

Bien entendu, si vous souhaitez faire vous-même votre podcast de A à Z, sachez que l'achat du matériel, qui est souvent un souci, n'est pas la chose la plus complexe. Le plus difficile, pour ne pas dire le plus fastidieux est l'editing. Armez-vous de patience ; car cela prend du temps lorsqu'on débute, beaucoup (trop) de temps pour un résultat décevant.

LA DIFFUSION

Avant de faire la promotion de vos épisodes, il faut les faire figurer les différentes plateformes. On en compte 5 principales en France : Apple Podcasts, Google Podcasts, Ausha, Deezer et Spotify. Dans l'ensemble, mettre vos épisodes en ligne se fait en quelques clics. Et tout commence avec Ausha.

Ausha

Ausha est une plateforme de podcasting française. Elle permet de faire figurer vos épisodes moyennant un hébergement de 11 euros TTC par mois. Un conseil : achetez l'hébergement vous-même, à l'instar de celui de votre site web.

Mettre les épisodes en ligne est très similaire à ce qui se pratique sur Youtube : vous déposez votre fichier mp3, renseignez les champs titre, description, tags (mots clés) et ajoutez des vignettes graphiques de chaque épisode. La diffusion est immédiate.

L'autre grand avantage d'Ausha résidence dans le fait qu'il permet de diffuser sur les autres plateformes. Pour info, il est nécessaire d'ouvrir un compte sur lesdites plateformes. C'est gratuit, rassurez-vous. Une fois les comptes ouverts sur Deezer et Spotify, la diffusion du contenu se fait immédiatement, en un clic !

Enfin, Ausha vous donne des statistiques sur vos épisodes. C'est très utile pour affiner votre production.

Apple et Google Podcasts

Sur Apple Podcasts, qui représente 55% de PMD (!), la diffusion se fait en quelques clics là encore, à condition d'avoir ouvert un compte sur i tunes. Le hic : le premier épisode de votre série doit être vérifié, ce qui prend une bonne semaine ! Un temps à prendre en compte lors de la promotion de votre tout premier contenu. A partir du second épisode, la diffusion se fait en quelques heures, voire quelques minutes.

Une fois vos contenus disponibles sur Apple Podcast, ils le seront également sur Google, en un clic. Il faudra là encore patienter quelques jours néanmoins...

YouTube, à ne pas oublier

Toujours dans la famille Google, n'oublions pas Youtube. Vu que c'est gratuit, autant investir ce média social, dont un quart des requêtes tient au podcast. Pour le diffuser, il suffit de transformer vos mp3 en audiogrames. Nous y reviendrons.

Maintenant que vos contenus sont disponibles sur toutes les plateformes de podcasting, arrive l'autre nerf de la guerre : la promotion !

LA PROMOTION DE VOS EPISODES

Pas de promo, pas de résultats : c'est aussi simple que ça ! Et là, pas de miracle : il faut investir les réseaux sociaux en diffusant des teasers que l'on appelle audiogrames. En créant de l'engagement, ces extraits de vos épisodes de moins d'une minute vont drainer du flux vers votre podcast.

Côté réseaux sociaux à investir, à vous de décider sur lesquels vous devez vous concentrer. Cela dépend de votre marque et du contenu. Pour chacun des RS, pensez à désigner des ambassadeurs qui pourront diffuser les contenus sur leur propre compte et ainsi booster le trafic vers votre émission.

Mais au fait, c'est quoi un audiograme ?

L'audiograme, c'est un extrait de votre épisode ; en d'autres termes, c'est un teaser sur les RS. Concrètement, il s'agit d'une vidéo avec une image fixe et une vague qui s'anime lorsqu'on parle. Cette vidéo est chartée à vos couleurs et met en avant l'invité de votre émission, photo à l'appui. Le format : carré, réseaux sociaux oblige. Combien faut-il extraire de teasers/audiogrames par épisode ? Selon nous, un ou deux.

La force du partage sur les réseaux sociaux

Si les audiogrames sont indispensables pour faire la promotion de vos contenus, la véritable différence se fera grâce au nombre de personnes qui partageront les contenus. L'idéal : un partage du fichier natif avec un texte original. Dernier point essentiel : lors de chaque parution de post RS, il est conseillé de mettre TOUS les liens vers les plateformes où est diffusé votre épisode afin de laisser le choix aux internautes.

Voilà, vous voici arrivé au bout de cet article sur le podcast de marque. Sachez que l'essentiel reste la qualité de votre contenu. Alors ne vous focalisez pas trop sur la technique, c'est le travail de professionnels. A l'inverse, passez du temps sur la promotion de vos épisodes : on ne sort pas un podcast ; on le lance. Et toute la différence entre les 2 tient à l'investissement que vous consentirez à faire connaître vos émissions.

Alors, si vous souhaitez créer votre podcast de marque et que vous avez besoin d'un véritable accompagnement à chaque étape, contactez-nous !

Partagez si vous aimez :