Annonceurs, comment donner un brief vidéo

Annonceurs, comment donner un brief vidéo

Vous êtes directeur ou responsable communication et devez faire une vidéo ? Vous n'avez pas le temps de rédiger un brief pour votre film qui doit évidement sortir au plus vite ? Détendez-vous, respirez un grand coup et lisez cet article qui vous explique comment briefer une agence audiovisuelle. C'est plus facile qu'il n'y paraît.

1 | PARLER DE VOTRE ENTREPRISE

Soyez exhaustif

Comme lors de chaque prise de parole de votre entreprise, soyez le plus précis possible lors de votre brief. Racontez l'histoire de votre société, ses valeurs, son positionnement, parlez de ses concurrents, etc. N'hésitez pas à fournir des plaquettes ou tout autre document qui permette de s’immerger pleinement dans votre culture, car plus l'agence vous comprend, meilleur est le résultat.

Culture audiovisuelle ou pas ?

Autre point important : votre entreprise a-t-elle une culture vidéo ? Si ce n'est pas un mode de communication habituel, n'ayez pas peur d'aborder le sujet.

2 | PUBLICS ET CONTEXTE

Les publics

A qui s'adresse votre vidéo ? Est-ce de l'interne ? A moins que ce ne soit de l'externe ? Dans ce cas, s'agit-il d'un public néophyte ou d'experts ? ici encore, rien de nouveau : bien définir son coeur de cible, ou persona, est indispensable.

Le contexte d'utilisation

On oublie souvent de préciser cet aspect. Prenons un exemple concret : si votre vidéo tourne en boucle sur un salon, le son sera optionnel. A l'inverse, lors d'un visionnage en assemblée générale, il est fort à parier que le film sera plus posé avec une prépondérance de la musique et des dialogues.

3 | QUEL MESSAGE SOUHAITEZ-VOUS FAIRE PASSER ?

Qui dit quoi ...

Qui porte votre message ? Est-ce la Direction ? Des clients ? Des tiers ? Quant au message à proprement parler, quelle sera sa nature ? En effet, s'il s'agit d'une publicité, vous devrez évangéliser votre marché. Dans le cas d'une vidéo institutionnelle, il est probable que le ton de communication ainsi que le message soient plus posés, du moins dans la forme.

… et comment ?

Nous parlons ici du décor et de l'environnement. Prenons l'exemple d'une interview : elle peut se faire au comptoir de la cafète ou dans des fauteuils en cuir bien confortables. Dans ces deux cas, l'impression donnée n'est pas la même. En fonction des décors, des thématiques choisies et des protagonistes, votre message aura donc une portée différente. 

4 | QUEL FILM VOULEZ-VOUS ?

Votre attente

Donner une image très dynamique de votre organisation aura forécement une incidence sur le montage qui sera plus "nerveux" (souvenez-vous de "Bref"). S'il s'agit d'un film corporate, l'image sera beaucoup posée. A vous de trancher dès la rédaction de votre brief. Pour aider votre prestataire, n'hésitez pas à lui envoyer des liens de vidéos qui vous plaisent.

Interviews

Vous prévoyez des interviews ? Combien de temps vont-elles durer et qui parlera à la caméra ? Si c'est le comité de direction d'un grand groupe, le ton, l'image et le message seront très vraisemblablement institutionnels. En revanche, si vous faites un micro-trottoir à la sortie de la dernière boîte de nuit à la mode, le message sera beaucoup plus détendu.

L'habillage

Nous parlons ici d'habillage graphique, avec des animations, par exemple, et du son. Faut-il prévoir une voix-off sur certaines images ainsi que des musiques originales qui ne sortent pas d'une banque son ? Encore des questions à aborder dès rédaction de votre cahier des charges.

5 | LE TEMPS

La durée

La durée est très variable : entre 30 et 60 secondes pour une publicité contre plus de 2 minutes pour un film institutionnel. Dans le cas d'une vidéo supérieure aux fatidiques 120 secondes, nous conseillons toujours de réaliser deux films d'une minute. C'est plus facile à regarder pour les spectateurs, qui se lassent vite, et permet de booster l'engagement.

Timing de réalisation

Combien de temps pour réaliser votre vidéo ? A budget égal, plus le temps de préparation sera conséquent, plus le film sera léché. A l'inverse, si vous ne disposez que d'une petite semaine en tout et pour tout...

6 | BUDGET

Votre objectif est de donner les tenants et aboutissants budgétaires à l'agence. En effet, réaliser un film en une semaine, qui inclut production, tournage et post-production, ne coûte pas le même prix qu'un travail qui s'étend sur un mois. Dès lors, un conseil : abordez l'aspect tarifaire dès le début.

7 | FORMAT ET DIFFUSION

Si votre film, outre une diffusion sur le site Internet, est également destiné aux réseaux sociaux, il faudra certainement prévoir plusieurs formats : carré, largeur voire hauteur. Cela a une incidence lors tournage mais aussi, parfois, en termes budgétaires.

Pour conclure, donner un bon brief à une agence vidéo n'est pas plus compliqué que pour un autre projetde communication. D'ailleurs, si vous envie de nous tester – attention, roulements de tambours – contactez-nous !

Partagez si vous aimez :